Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis, Le président soudanais Omar al-Bashir a limogé le gouvernement et s'est dirigé vers un gouvernement plus petit.

Le gouvernement était composé de 31 ministres et le président soudanais a pour objectif de restreindre le gouvernement pour faciliter la gestion de la crise économique croissante dans le pays.

La décision du président soudanais a été approuvée par le parti au pouvoir, le Congrès national.

Le Soudan est confronté à une crise économique croissante due à une grave pénurie de devises et à une hausse de l'inflation à plus de 65%.

Le ministre de l'irrigation et des ressources en eau du gouvernement précédent, Moataz Moussa Abdullah, a été nommé pour former le nouveau gouvernement.

La nomination de Mohamed Osman Yousef au poste de vice-président de la République et de Bakri Hassan Saleh restera au poste de premier vice-président de la République.

Dubaï, Émirats arabes unis/ Un petit avion commercial s’est écrasé alors qu’il avait atterri sur la piste de la ville de Yirul, dans le centre du sud du Soudan, avec 22 personnes à son bord.

L’avion, qui a quitté l’aéroport international de Juba en raison du manque de visibilité, est tombé sur un chemin de terre adjacent à la piste située près d’une rivière.

19 personnes ont été tuées et les trois autres gravement blessées.

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis/ La police éthiopienne a annoncé vendredi la mort du directeur du projet du barrage de Nahdha, Simgnio Bekele, à la suite de l’incident qui a déclenché la controverse sur les circonstances et l’annonce de l’abandon du projet d’Addis-Abeba.

"Les enquêteurs ont découvert qu'il avait utilisé son arme personnelle et qu'il s'était tué", a déclaré à la presse le chef de la police éthiopienne, Zeno Gamal.

Des dizaines de manifestants sont descendus dans les rues à Addis-Abeba après la découverte du corps de Bekele le 26 juillet, réclamant des représailles pour ce qu'ils considéraient comme un meurtre.

Inauguration officielle par le Chef du Gouvernement :

Youssef CHAHED Chef du gouvernement de la TUNISIE

Afric’Up est une initiative tunisienne au profit des startups africaines. Il est placé sous l’égide du Ministère des technologies de la communication et de l’économie numérique et sera officiellement inauguré par Le Chef du Gouvernement Youssef CHAHED en présence de plusieurs officiels et personnalités institutionnelles africaines et internationales

Près de 80 speakers africains et internationaux sont invités (CEO, Investors, Mentors, experts, institutionnels, Startups confirmées), 112 startups africaines et internationales, vont exposer leurs solutions et innovations et plus de 1000 participants sont attendus pour la première édition d'afric'Up qui aura lieu les 2 et 3 octobre 2018 à l’hôtel Laico MED V à Tunis.

Un programme de conférences et de panels seront animés par des speakers dans les secteurs ci”après :

E-Health, E-commerce, Fintech, Mobile Payment, Travel & Tourism, Agritech & Foodtech, IOT, AI & Machine Learning, AR & VR, Blockchain/Cryptocurrency, Energy, Legal Tech Africa, Cybersecurity, Edtech & Talent & HR, Future Tech, Insurtech, Robotics & Drones, Tech-textile…

Mr.Youssef Chahed, Mr.Anouar Maârouf, Mr.Burak Buyukdemir, Mr.Douraid Zaghouani, Mr. Rishabh Lawania, Mr.David Van Djik, Mr.Zico Ufuk Butum, Mr.Steve Mutabazi, Mr. Wassim Ben Larbi, Mr.Victor Assemota, Mr.Benjamin Ngongang, Mr.Douglas Mbiandou, Mr.Christian Jekinnou, Mr.Khaled Ismail, Mrs.Lexi Novitske, Mrs.Paula Enei, Mr.Romain Diaz, Mr.Tarik Mounim, Mr.Riadh Bouaziz, Mr.Patrick M’bengue, Mr.Samir Abdelkrim, Mr.Mohamed Zoghlami, Mr.Loukil Bassem, Mr.Wassim Ben Larbi, Mr.Abdelkader Dali, Mr.Ali Miaoui, Mrs.Nour Bouakline, Mr.Bassem Bouguerra...

Pour rappel, afric'Up, “The Startup Africa Summit” regroupe décideurs et responsables d’entreprises, Entreprise Startup, Entrepreneur, TPE, PME, PMI, Grand groupe, Donneur d'ordre, Investisseurs, VC, Business Angel, fonds d’investissement, Incubateur, Accélérateur, Cluster - pôle, Structures d’appui et d’accompagnement, Expert et Consultant dans tous les secteurs économiques : Industrie, Commerce, TIC, Services, Banque, Assurance, Finances Santé, Tourisme, transport, Logistique.

En plus de servir de dispositif de veille sur les tendances de l’écosystème des startups en afrique. le rendez-vous est une opportunité pour améliorer les relations entre les différents acteurs, initier des projets innovants porteurs de valeur ajoutée pour l’ensemble des parties prenantes et contribuer au développement des écosystèmes de l’entrepreneuriat en Afrique. Ce RDV va positionner les startups africaines sur la carte internationale de l’innovation et se veut constituer un puissant réseau qui a pour objectif de leur faciliter l’accès aux marchés à l’export ainsi qu’au financement international

20 startups en early stage seront identifiées par notre partenaire Mixlearning via une application mise en place par startup istanbul https://startany.com/africup. et vont pitcher devant les investisseurs et mentors l’après midi du premier jour, 7 finalistes seront nommés et 1 seul Lauréat sera le gagnant de l’Afric’Up Awards 2018.

Une connexion party avec une ambiance 100% africaines, sera organisée la soirée du 2 octobre et qui va offrire une opportunité de fêter l’afrique et de créer des connexion entres les invités africains et internationaux.

Une délégation algérienne sera parmis les pays participants à ce grand evénement africain.

Nous invitons les startup à nous contacter pour l’inscription sur la liste de la selection algerienne des startup qui participera à cet événement.

Nous demandons aussi au entreprises de tous les secteurs et aux personnes qui souhaitent participer à cet événement de nous contacter.

Nous sollicitons les entreprises à sponsoriser cette délégation algérienne pour donner la chance à un plus grand nombre de participants de startups Algériennes.

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis/ La crise de la pénurie de pain dans la capitale soudanaise s’est aggravée dans l’ensemble de l’État, et un certain nombre de boulangeries ont cessé de fonctionner en raison du manque de quotas de farine.

Les habitants de Khartoum ont été scandalisés, tandis que les propriétaires de la boulangerie ont déclaré que la raison de la crise n'était pas de recevoir leur part de farine, alors ils ont dû réduire leur production.

Le ministre des Finances par intérim, Omar Abdel Wahab, a révélé la formation d'un mécanisme conjoint de l'Administration générale du commerce et de la protection des consommateurs et des services de sécurité pour surveiller la distribution des quotas de farine des agents aux boulangeries.

Le Soudan a connu une grave crise du pain en janvier 2017, en raison de la hausse des prix de la farine subventionnée par le gouvernement.

Les statistiques officielles montrent que le Soudan consomme 2,5 millions de tonnes de blé, tandis que l’économie soudanaise connaît une augmentation du taux d’inflation, qui, selon les statistiques officielles, est de 64% en juillet.

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis/ L'Egypte a géré le nouveau plan israélien que leurs projets défaite en Afrique du Sud de refuser l'eau du fleuve du Nil, sans l'utilisation de la force ou de la menace à ses voisins, et a mis fin au rêve de la Renaissance, qui a été l'Ethiopie prévoit d'annoncer l'achèvement de son barrage de la construction au cours de la période à venir.

 

Le Premier ministre éthiopien, Abi Ahmed, a déclaré que des problèmes entravaient la construction du barrage de Nahdha et menaçaient de ne pas terminer les travaux dans les délais.

Ce projet est une grande préoccupation pour l'Egypte, qui craint que sa mise en œuvre permettra de réduire l'écoulement à la quantité d'eau des hauts plateaux éthiopiens à travers le Soudan, alors que Addis-Abeba dit qu'en solidarité avec Khartoum, le barrage, qui un investissement de 4,8 milliards $ aura une forte influence sur L'Egypte

L'Ethiopie a commencé à construire une renaissance du barrage dans la rivière du Nil bleu près de la frontière soudanaise, le 11 Avril 2011 processus éthiopien, à la demande de renseignements israéliens, qui est actif dans il y a quelques années l'Afrique australe.

Il a ajouté que la société de métaux et d'ingénierie « Meetic », une filiale de la société de l'armée éthiopienne, entraînant des retards dans la construction du barrage de la Renaissance, qui, à un coût de cinq milliards de dollars, a remis un complexe projet d'eau aux personnes (minéraux et en génie) ne voit pas de barrage dans leur vie, et si Nous continuons à évoluer à ce rythme, le projet ne verra pas le jour. "

Il a souligné que la société "Salini" italienne demande des contributions financières, en raison du retard de la société "Metic" dans l'achèvement du projet dans les délais.

Dans le même contexte, le premier ministre éthiopien a déclaré que le directeur de l'ingénieur de projet de barrage de la Renaissance Semegnao Bekele a été au service de son pays et a sacrifié son esprit pour la nation et que l'enquête sur la place mortelle de prise en plein essor.

D'autre part, transmet le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry et le général Abbas Kamel, Président de l'Intelligence générale égyptienne lundi, un message verbal du président égyptien Abdel Fattah al-Sisi au Premier ministre éthiopien, Abou Ahmed lors d'une visite dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

Le porte-parole a déclaré que la visite visait à suivre le cours des relations égypto-éthiopiennes et les moyens de les soutenir, ainsi que les développements liés aux négociations du barrage de Nahdha.

 

Selon le communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères, il est prévu de participer à deux responsables égyptiens deux envisager la création d'un fonds commun « infrastructure » en Egypte, en Ethiopie et au Soudan, ce qui contribue à activer la coopération commune dans le domaine des projets de développement.

Toggle Bar

Egyptian News Vision, en trois langues sur trois liens différents, portant tous la signature de la vision: arabe, anglais et français..

Divers et intérêts

Première visite

Facebook VISION

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…