Défenses aériennes israéliennes autour du barrage d'Al-Nahda en Ethiopie - Vision Group Media

Défenses aériennes israéliennes autour du barrage d'Al-Nahda en Ethiopie

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis: La présence israélienne dans la Corne de l’Afrique n’est un secret pour personne, car j’ai l’intention de soumettre l’Égypte à partir de Tel-Aviv avec l’idée de remplir la Renaissance en Éthiopie afin de réduire sa part des eaux du Nil, de sorte que la présence de défenses anti-aériennes israéliennes sur le barrage Al Nahda en Éthiopie est normale.

Cependant, la présence militaire israélienne a une incidence sur "la coopération en matière de sécurité entre l'Égypte et Israël face aux problèmes de l'agriculture et de l'eau".

Un rapport israélien a récemment fait état d'une vive tension dans les relations entre Israël et l'Egypte, à la suite de la conclusion de trois équipages militaires israéliens travaillant à l'installation de systèmes de défense anti-aérienne pour les missiles Spyder-MR autour du "barrage Renaissance" construit par l'Ethiopie depuis plusieurs années.

Des sources militaires et des services de renseignements ont déclaré au site Web israélien Deepak que le bureau du président égyptien Abdel Fattah al-Sisi avait récemment tenu des consultations urgentes sur la manière de persuader Israël de cesser d'aider à la mise en place de tels systèmes de défense.

Elle a déclaré que les approches directes et indirectes avaient été rejetées par le président Sisi auprès du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

L’Éthiopie a annoncé que les travaux de construction du barrage d’Al-Nahda avaient augmenté de 67% et que 11 unités électriques seraient installées dans les années à venir, les travaux de génie civil représentant 84% et les travaux électromécaniques, 28%. 2022. Une fois achevé, le barrage sera la plus grande centrale hydroélectrique en Afrique et le septième plus grand barrage au monde.

Les Égyptiens craignent vivement que le barrage ne soit achevé et que le réservoir ne soit terminé.

Ils craignent que le projet ne réduise la quantité d'eau reçue des hauts plateaux éthiopiens par le Soudan, ce que nie l'Éthiopie.

Le barrage a une largeur d'environ 150 mètres et une largeur de 1870 mètres, un réservoir de 1 300 kilomètres carrés et une fois achevé, il devrait atteindre 74 milliards de mètres cubes, soit plus que ce que l'Egypte consomme en un an.

Read 119 times
Login to post comments
Abonnez-vous à notre newsletter
Top
Шаблон скачали с сайта JooMix.org
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…