Le Syndicat des Acteurs en Egypte répond à Hala Shiha

vendredi 16 juillet 2021
Hala Shiha et un retour à la polémique du repentir Hala Shiha et un retour à la polémique du repentir Hala Shiha appelle les artistes égyptiens à se repentir

Horaires quotidiens, Dubaï, Émirats Arabes Unis:- Les déclarations de l'artiste égyptienne Hala Shiha ont incité le Syndicat des acteurs à publier une déclaration dans laquelle il rejetait les appels de certains artistes isolés à revenir à des époques sombres, et attaquait l'art et les artistes sous couvert de repentance, comme si leurs talents étaient un péché.

Cela fait suite à la crise de l'artiste Hala Shiha et du film "Mesh Anna", avec l'artiste Tamer Hosni, et des déclarations récentes qui ont perturbé la communauté artistique lorsqu'une attaque contre l'art et ses travailleurs est apparue, et le Syndicat a souligné son rejet des tentatives de dénaturer l'art et les créateurs.

Le texte de la déclaration du Syndicat des acteurs en Egypte est venu : « Le conseil d'administration du Syndicat des professions représentatives annonce son rejet complet de toutes les tentatives de nous reprendre en répandant la pensée noire dont souffre la société égyptienne depuis des décennies, qu'il s'agisse de à travers des pages publiques à travers les médias électroniques ou des pages privées pour ceux qui se retirent de l'art sous couvert de repentance, comme si le talent dont Dieu a accordé aux créateurs un péché.

Le communiqué ajoute : « Le Conseil du Syndicat représentatif des professions annonce qu'il ne restera pas immobile face aux tentatives de distorsion de l'art et de la créativité, qui est l'un des indicateurs culturels du développement de la vision dans les sociétés civilisées, et confirme également son plein soutien à créativité et créateurs dans tous les arts en général et les professions représentatives en particulier, car certains sortent du cercle de l'art et y reviennent à plusieurs reprises. Il exprime plutôt une fluctuation intellectuelle et une vision qui peuvent être régies par des intérêts personnels, ce qui est rare et ne s'expriment qu'eux-mêmes.

Et le syndicat de poursuivre dans son communiqué : « Le Conseil du Syndicat représentatif des professions appelle au boycott de ces pages, dont les propriétaires veulent revenir à notre vision culturelle de la case zéro dans une nouvelle réaction qui ne cible que les intérêts privés au détriment de la l'intérêt public de ce pays, qui n'avale pas et n'avalera pas le goût de l'extrémisme qui a conduit à la violence et au chaos."

L'artiste, Hala Shiha, est revenue pour susciter à nouveau la controverse et a surpris tout le monde avec des déclarations violentes sur l'art et les artistes, et a lancé une attaque cinglante contre l'artiste Tamer Hosni et son nouveau film "Mesh Ana" et a répudié l'art.

Shiha a déclaré que Tamer Hosni avait ignoré sa demande d'empêcher la sortie du clip vidéo de sa nouvelle chanson "Bahebak" de son dernier film, qui présente actuellement "Mesh Ana", qui comprend un certain nombre de scènes romantiques qui les ont réunis.

Il semble que la date de sortie du clip ait perturbé Shiha, comme elle l'a dit via son compte sur "Instagram": "J'ai été surprise que le clip soit sorti à l'époque du mois de Dhul-Hijjah."

Hala Shiha est connue pour avoir suscité la controverse au cours des 18 années de son histoire artistique, entre le voile et le niqab et leur retrait, et entre jouer avec le hijab, la retraite et les voyages, la carrière de Hala Shiha a traversé les années de sa carrière.

Shiha a enlevé le niqab et a annoncé son retour en Égypte et son désir de revenir à l'art il y a deux ans, après de nombreuses années de retraite et de résidence hors d'Égypte.

Son public a salué cette décision et a été reçu par des producteurs, des réalisateurs et des artistes, et a présenté un certain nombre d'œuvres d'art, et a assisté à un certain nombre de festivals avant d'annoncer son mariage avec le prédicateur, Moez Masoud, après quoi elle est revenue à nouveau pour rester à l'écart du sous les projecteurs, puis à ses récentes déclarations dans lesquelles elle renie une nouvelle fois l'art.

Tamer Hosni avait publié une chanson intitulée "I Love You", pour faire la publicité de son nouveau film "Mesh Ana", écrit par Mohamed Mohsen, composé par Mohamed Siraj, distribué par "Touma".

Et avec Tamer Hosni, Majed Al-Kadwany, Sawsan Badr et Hala Shiha, une histoire, un scénario et un dialogue de Tamer Hosni, réalisé par Sarah Wafik.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Août 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31