Le choc des civilisations dans "Longue vie" d'Andrei Pinat et Geraldine Lunfat

Nous sommes au début du siècle dernier dans une région isolée et montagneuse de Suisse. Un père et son fils sont assis au bord de la table. Ils discutent de leur voisin qui fait d’énormes économies d’argent et de moyens depuis qu’il a installé l’électricité.

Le fils voudrait qu’il en soit de même chez lui. Ce à quoi le père oppose un non catégorique. « On finira tous par être électriques. Ce sera non ! »….

L’aventure vient de commencer. « Vive la vie!!! » est un spectacle relatant les transformations du mode de vie familial au cours du siècle passé et du début de ce siècle.

Un spectacle qui commence dans cette société paysanne figée incarnée par le chœur, avec ses règles et ses codes relationnels et vestimentaires.

Puis petit à petit, la technologie bouleverse les habitudes et les certitudes.

Huit comédiens évoluent tout au long de la représentation dans un décor épuré, uniquement constitué d’une longue table et de deux chaises.

La scénographie se limitant à quelques subtils jeux de lumière.

Le chœur du début de la pièce se disperse et chaque membre se met à danser sur une musique entrainante. Une chanteuse à la voix belle et sensuelle et qui n’est pas sans rappeler le mythique groupe de rock « Era » offrira au public des moments d’émotion inoubliables.

Le progrès est en marche et rien ne semble être en mesure de le stopper. Mais le progrès a aussi ses mauvais côtés car la science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

« Et puis qu’est-ce que vous feriez du temps gagné ? » demande le père à ses enfants. Car effectivement, la notion de travail finira par disparaitre.

Mais on n’arrête pas le progrès, symbolisé par cet homme muet, se tenant à l’écart et n’intervenant que très rarement dans l’action.

Tantôt en posture du Lotus, tantôt se mouvant lentement de part et d’autre de la scène. Il incarne cette notion de liberté et de pouvoir. Et qui dit progrès dit évolution et perfection des techniques mais aussi évolution des idées et des mœurs.

Il en sera donc de même pour la vie conjugale et le public assistera à une histoire d’amour entre deux femmes. « Ils m’ont en fait un bolchévique ! » se plaint encore le père à propos de son fils qui épouse selon lui des idées utopistes.

Mais le public a saisi le message, ce monde idyllique finira un jour ou l’autre par exister.

La pauvreté, la maladie (la mort ?) finiront par être bannies.

Ce n’est qu’une question de temps. Une œuvre poétique et philosophique captivante qui donne à réfléchir sur le cycle de la vie, ce miracle. Vive la vie!

Tagged under
Toggle Bar

Egyptian News Vision, en trois langues sur trois liens différents, portant tous la signature de la vision: arabe, anglais et français..

Divers et intérêts

Première visite

Facebook VISION

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…