Festival Arabe de Musique engagée Trio Joubran

Tunis,Dans le cadre de la deuxième édition du Festival Arabe de Musique Engagée organisée par la Maison de Culture Ibn Rachiq en collaboration avec le Ministère des Affaires Culturelles et en présence de M. Ali Msabhia, Chef du Cabinet du Ministre des Affaires Culturelles, de son excellence Hael El Fahoum, ambassadeur de la Palestine en Tunisie et un grand public, le Théâtre de l’Opéra de la Cité de la Culture a abrité un merveilleux concert du Trio Joubrane mardi 04 février 2020.

Le trio Joubran continue sa longue marche en musique. Remplit les salles du monde entier, celle du Théâtre de l’Opéra évidemment. Et Demeure persuadé qu’il y a toujours une musique dans la vie qui nous ressemble, qui nous rassemble.

Mais pas que, car le spectacle donné par les virtuoses du Oud palestiniens à la Cité de la culture, nous rappellent, un tant soit peu, ces moments clef de la vie qui avance parfois plus vite que nous, mais qui arrive toujours à surprendre. Ils étaient là.

Les frères Joubran Adnan, Wissam et Samir ; honorables invités du Festival de musique arabe engagée organisé par la Maison de la culture Ibn Rachiq. Ils retrouvent le public tunisien qu’ils n’ont pas revu depuis leur passage à Hammamet lorsqu’ils étaient en tournée internationale pour l’album Majaz sur des poèmes de Mahmoud Darwich. Pour ‘’Long March’’ les Frères Joubran ont élu domicile en Tunisie, dernière escale d’une tournée internationale qui les a fait voyager et leur musique dans vingt pays du monde.

Comme pour dire haut et fort que la Palestine n’est pas à vendre et que les terres spoliées finiront par retrouver leur arabité. Samir Joubran le frère aîné ne le répétera pas assez, lui qui choisit de formuler ces mots concis et sincères en début de soirée.

L’hommage est rendu également à leur ami, l'ancien membre fondateur des Pink Floyd et star de rock Roger Waters a fait équipe avec eux pour rejoindre au final « La longue marche » de ces âmes bien nées qui croient dur comme fer que les terres occupées par la machine de guerre sans foi ni loi sont palestiniennes et le resteront. C’était ‘’Carry the Earth’’ le titre du morceau de musique en question à l’odeur de soufre et à la mémoire de ces corps d’enfants de Gaza qui gisent le sol. Ici même où les destins se croisent, se brisent un peu et s'entrecroisent dans un coin de nos mémoires.

Les mots et les paroles de Darwich restent toujours la source d’inspiration des Joubran un choix nourri de leur volonté de redonner un sens aux choses simples de la vie. C’est le cas d’ailleurs, ‘’d’Anger moon’’ , un titre qui accompagne en musique l’instrumentiste et chanteur iranien Habib Meftah.

Un chant qui laisse pantois ... Comme si le temps s’est arrêté un moment pour s’accrocher à ces instants qui nous hantent et nous transpercent.

Les frères Joubran interprètent Ahwak qui a fait entrer le public en communion avec une musique tantôt vaporeuse tantôt profonde et lancinante qui redonne à des chants du patrimoine musical oriental toute leur splendeur. Le public s'attache et se laisse émouvoir

Tagged under
Toggle Bar

Egyptian News Vision, en trois langues sur trois liens différents, portant tous la signature de la vision: arabe, anglais et français..

Divers et intérêts

Première visite

Facebook VISION

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…