L'Éthiopie a peur de remplir le «barrage Al-Nahdha» avant l'accord avec l'Égypte et le Soudan

samedi 27 février 2021
Le chef du Conseil de la souveraineté soudanaise, Abdel Fattah Al-Burhan, a également confirmé le soutien du Soudan à une initiative proposée par la République démocratique du Congo pour parvenir à une solution diplomatique du dossier du barrage Al-Nahdha. Le chef du Conseil de la souveraineté soudanaise, Abdel Fattah Al-Burhan, a également confirmé le soutien du Soudan à une initiative proposée par la République démocratique du Congo pour parvenir à une solution diplomatique du dossier du barrage Al-Nahdha.

Dubaï, horaires quotidiens: - Le vice-Premier ministre éthiopien et ministre des Affaires étrangères, Damqi Mekonnen, a eu une conversation téléphonique avec le ministre norvégien des Affaires étrangères, En Eriksen Suried, qui s'est concentrée sur un certain nombre de questions, y compris les derniers développements régionaux, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères éthiopien. Ministère.

Mekonnen a déclaré à son homologue norvégien que l'Éthiopie "attend avec impatience de parvenir à un accord sur le barrage Al-Nahdha entre les pays avant la saison des pluies" à l'été 2021.

Le ministre éthiopien des Affaires étrangères a affirmé l'engagement de son pays à parvenir à un accord sur le barrage Al-Nahdha avec le Soudan et l'Égypte, avant la prochaine saison des pluies, qui devrait assister au deuxième processus de remplissage du barrage.

Et il a poursuivi, "l'Ethiopie négocie sincèrement avec le Soudan et l'Egypte jusqu'à présent", ajoutant que son pays "espère trouver des solutions sous la direction du Congo dans les négociations du barrage Al-Nahdha".

Plus tôt, le Premier ministre soudanais Abdullah Hamdok a averti que le remplissage du grand barrage Al-Nahdha éthiopienne sans parvenir à un accord contraignant constituait une menace pour les barrages du Soudan.

Les déclarations de Hamdok sont intervenues lors de sa rencontre à son bureau de la capitale, Khartoum, avec Ntumba Luaba, l'envoyé du président de la République démocratique du Congo, et l'actuel président de l'Union africaine, Félix Tshisekedi.

Dans un communiqué, le Premier ministre soudanais a exprimé sa reconnaissance à la délégation congolaise et à l'initiative de Kinshasa de parvenir à une solution diplomatique au dossier du barrage Al-Nahdha, et les a informés de l'évolution du dossier.

Hamdok a souligné que le processus de remplissage unilatéralement sans parvenir à un accord contraignant pour les trois pays constitue une menace pour les barrages soudanais, ainsi que pour la sécurité, la sûreté et la propriété des citoyens qui résident sur les rives du Nil sous le barrage Al-Nahdha.

Le chef du Conseil de la souveraineté soudanaise, Abdel Fattah Al-Burhan, a également confirmé le soutien du Soudan à une initiative proposée par la République démocratique du Congo pour parvenir à une solution diplomatique du dossier du barrage Al-Nahdha.

Le barrage Al-Nahdha, qu'Addis-Abeba est sur le point d'achever, fait toujours l'objet d'un différend entre les trois pays (Égypte, Éthiopie et Soudan), car aucun accord final n'a été trouvé à ce sujet malgré les multiples cycles de négociations parrainés par Washington. à un moment donné et l'Union africaine à d'autres moments, en plus des réunions tripartites qui n'ont pas abouti à une solution à des questions épineuses.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Avril 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30