L'assassinat de Fakhrizadeh ouvre-t-il une confrontation entre l'Iran et Israël?

dimanche 29 novembre 2020
Craintes que l'Iran n'entre dans une confrontation avec Israël et l'Amérique à propos de l'assassinat de Mohsen Fakhrizadeh Craintes que l'Iran n'entre dans une confrontation avec Israël et l'Amérique à propos de l'assassinat de Mohsen Fakhrizadeh Photo source: - Compilation of news visibility from Google

Vision de l'actualité égyptienne: - Le blâme s'est rapidement tourné vers Israël pour le meurtre de l’agent nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, et pour l’implication du Mossad dans une nouvelle opération de liquidation de scientifiques arabes dans le cadre du prétendu «Kidon 2».

Les répercussions de l'assassinat de Mohsen Fakhrizadeh sur les médias internationaux ont été comme verser de l'huile sur le feu, tandis que l'Iran ne se calmera pas après l'assassinat du commandant de la force Qods du garde révolutionnaire iranien, Qassem Soleimani. Cette opération est intervenue à un moment près de la capitale Téhéran, ce qui prouve la puissance des services de renseignement iraniens, selon ce qu'a déclaré un journal iranien. «Washington Post»

Le journal a déclaré que l'assassinat de Fakhrizadeh était la preuve de l'existence de certaines lacunes dans le domaine de la sécurité et du renseignement iranien, et qu'il avait également rendu la situation dans la région plus dangereuse moins de deux mois avant que le président élu américain, Joe Biden, n'assume ses pouvoirs pour suivre une approche qui pourrait conduire au renouvellement des relations américano-iraniennes.

Le journal a souligné que l'assassinat du scientifique iranien a rendu la situation dans la région plus tendue, "sur fond de crainte que l'Iran n'entre dans une confrontation avec les États-Unis ou Israël avant que Biden n'assume sa nouvelle position".

Le scientifique nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, a été assassiné par détonation et tir sur sa voiture dans la banlieue de Téhéran. Les responsables iraniens ont accusé Israël d'être derrière l'incident, tandis que les gardiens de la révolution iraniens ont promis une "réponse sévère" à l'assassinat.

Quant aux médias iraniens, ils se sont indignés et ont exigé le bombardement du port de Haïfa s’ils concluaient qu’Israël était à l’origine de l’assassinat du nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh.

L’article du comité de rédaction, qui a été publié dans le journal Kayhan, déclarait que la réponse iranienne aux précédentes opérations israéliennes n’était pas suffisamment dissuasive et que l’Iran devait donc répondre maintenant en bombardant des installations à Haïfa et en faisant de nombreuses victimes.

Le journal a déclaré: "Nous avons dit à plusieurs reprises face à Israël que nous frapperions Haïfa si Israël commettait l'erreur. Maintenant, après avoir prouvé le rôle du régime sioniste dans le martyre de Fakhrizadeh, nous pouvons activer cette menace, mais pas dans le sens où nous sommes satisfaits d'une opération de la taille du missile que nous avons lancé sur la base d'Ain Al-Assad. << En réponse à l'assassinat de Qassem Soleimani - le rédacteur en chef), pas de la même manière que la réponse à cette opération. En fait, nous devons attaquer le port de Haïfa, qui est important pour Israël, d'une manière qui, en plus de détruire ses installations, entraîne de grandes pertes humaines jusqu'à ce que nous atteignions le point de dissuasion requis.

Et le journal a ajouté: la décision de l'Iran, si elle est faite de manière intelligente et précise, mènera sûrement à la dissuasion, car les États-Unis et leur client, le régime en Israël, ne sont en aucun cas préparés à entrer en guerre et à la confrontation militaire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Janvier 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31