Les islamistes libyens à l'Ouest exigent plus de soutien de la Turquie

Dubaï, Émirats arabes unis (Vision) - Fathi Bash Agha, le ministre de l'Intérieur du gouvernement, qui contrôle l'ouest du pays, Fayez al-Sarraj, a révélé dans des déclarations à la presse la signature d'un accord de sécurité avec le gouvernement turc, affirmant que l'accord était lié à la lutte contre le terrorisme et à l'immigration clandestine.

Le gouvernement intérimaire libyen a déclaré le rejet catégorique de l'accord et déclaré dans un communiqué qu'il représentait une couverture de la "prétendue concorde" et de son peuple pour réaliser les objectifs coloniaux d'Erdogan en s'implantant en Libye.

Elle a souligné l'illégalité de l'accord, car il nécessite l'approbation de la Chambre des représentants élue à "en cas de reconnaissance controversée de la légitimité de l'OS".

La Turquie s'est engagée à soutenir le gouvernement Serag, les organisations terroristes et les milices armées avec de l'argent et des armes malgré une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies interdisant la fourniture d'armes à la Libye depuis 2011.

Depuis le lancement de «l'opération Déluge de dignité» lancée par l'armée libyenne en avril 2019, visant à libérer Tripoli des organisations terroristes et des milices armées, les forces armées ont abattu plus de 30 drones de milice turques.

Tagged under

Egyptian News Vision, en trois langues sur trois liens différents, portant tous la signature de la vision: arabe, anglais et français..

Divers et intérêts

Première visite

Facebook VISION

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…