Le centre de Recherche sur la Cryptographie de l'Institut d'innovation technologique d’Abou Dhabi collabore avec l'Université de Yale

mercredi 6 janvier 2021
Le partenariat vise à innover des percées dans la cryptographie post-quantique et l'informatique neuromorphique, menant à des résultats de recherche probant et à un écosystème basé sur les connaissances  à Abou Dhabi et aux  Émirats Arabes Unis Le partenariat vise à innover des percées dans la cryptographie post-quantique et l'informatique neuromorphique, menant à des résultats de recherche probant et à un écosystème basé sur les connaissances à Abou Dhabi et aux Émirats Arabes Unis

Abou Dhabi, Émirats Arabes Unis: Abou Dhabi et les Émirats Arabes Unis œuvrent à la  réalisation de percées dans les domaines de la cryptographie post-quantique et de l'informatique neuromorphique grâce à un partenariat international conclu entre le Centre de Recherche sur la Cryptographie (CRC) de l'Institut d'innovation technologique (TII) et l'Université de Yale, une université de recherche d'Ivy League dans le Connecticut, aux États-Unis.

Les deux institutions uniront d'abord leurs forces pour travailler sur des "accélérateurs matériels cryptographiques légers post-quantiques et des conceptions d'environnement d'exécution fiables'', un projet à l'intersection des technologies émergentes qui se concentre sur le développement de schémas cryptographiques résistants quantiques dans le contexte d'algorithmes quantiques émergents qui  peuvent être exécutés sur un ordinateur quantique suffisamment grand. En tirant parti des algorithmes de la cryptographie post-quantique (PQC), le projet vise à garantir les mesures de sécurité nécessaires alors même que les normes cryptographiques publiques actuelles, telles que RSA et la cryptographie sur courbe elliptique (ECC), deviennent inefficaces lorsqu'un ordinateur quantique puissant est construit et peut exécutez l'algorithme quantique de Shor. Le projet explore également la cryptographie légère post-quantique en se concentrant sur les dispositifs à forte contraintes.

Le projet d'informatique neuromorphique, intitulé "Sondage énergétique  pour des réseaux de neurones à pointes robustes et explicables" s’inspire du cerveau pour créer du matériel  de traitement de l’information à faible consommation d’énergie et  capable d'accomplir des tâches très  sophistiquées. Le projet examine les réseaux de neurones de pointe (SNN) qui sont devenus populaires en tant qu'alternative écoénergétique pour la mise en œuvre de tâches d'intelligence artificielle standard. Les pics ou les événements binaires dirigent  la communication et le calcul dans les réseaux de neurones de pointe (SNN) proches du traitement neuronal biologique et offrent l'avantage d'opérations matérielles déclenchées  par les événements.

L'objectif princiapl de la collaboration consiste à explorer l'espace de conception du compromis énergie-précision-robustesse-explicabilité et de concevoir le matériel / logiciel nécessaire pour créer des systèmes intelligents réellement fonctionnels. Pour éviter tout chevauchement, les deux entités ont été chargées de gérer des domaines spécifiques de recherche dans les deux projets.

S'exprimant sur le partenariat, Dr Najwa Aaraj, chercheur en chef au Centre de Recherche sur la Cryptographie (CRC), a déclaré : "Nous sommes ravis de travailler avec des pairs de l'Université de Yale pour mener des recherches révolutionnaires dans ces deux domaines vitaux. Au Centre de Recherche sur la Cryptographie, nous créons un écosystème axé sur les connaissances et alimenté par des scientifiques et des chercheurs partageant les mêmes idées – tous concentrés  sur la conception de solutions révolutionnaires dans différents domaines de la cryptographie".

Jakub Szefer, Professeur associé de génie électrique et d'informatique et Priya Panda, Professeur adjoint de génie électrique, à l'Université de Yale, ont déclaré : "En travaillant en collaboration avec le Centre de Recherche sur la Cryptographie, nous aurons la possibilité d'appliquer une expertise partagée dans la cryptographie post-quantique et la recherche en informatique neuromorphique. Nous sommes optimistes à propos de ce partenariat qui produira des résultats de recherche efficaces et laissera un plus grand impact".

L'Institut d'innovation technologique, le pilier de la "recherche appliquée" du Conseil de recherche sur les technologies avancées (ATRC), est un centre mondial de recherche et de développement pionnier qui se concentre sur la recherche appliquée et les capacités technologiques de nouvelle génération. L'institut dispose de sept centres de recherche initiaux dédiés, dans les domaines de la robotique quantique et autonome, de la cryptographie, des matériaux avancés, de la sécurité numérique, de l’énergie dirigée et des systèmes sécurisés. En travaillant avec des talents exceptionnels, des universités, des instituts de recherche et des partenaires industriels  du monde entier, l'institut connecte une communauté intellectuelle et contribue à l'expansion de l'écosystème de R&D à Abou Dhabi et aux Émirats arabes unis. L’institut renforce le statut d’Abou Dhabi et des Émirats arabes unis en tant que centre mondial de l’innovation et contribue au développement plus large d’une économie fondée sur la connaissance.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Janvier 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31