Publication du Rapport Partech Africa 2020

samedi 13 février 2021
L'écosystème tech africain continue sa forte accélération avec 359 levées de fonds en equity en 2020 (+44% par rapport à 2019) pour un financement total de US$ 1,43 Md (-29% par rapport à 2019) L'écosystème tech africain continue sa forte accélération avec 359 levées de fonds en equity en 2020 (+44% par rapport à 2019) pour un financement total de US$ 1,43 Md (-29% par rapport à 2019)

DAKAR, Sénégal, PARIS, BERLIN & SAN FRANCISCO-- Partech Africa a publié aujourd’hui son rapport annuel sur le financement en capital risque des start-ups africaines. En dépit de la pandémie mondiale, l’écosystème tech africain poursuit sa forte croissance, rythmé par un plus grand nombre de levées de fonds que l’année précédente et la digitalisation accrue de secteurs économiques fondamentaux.

Un plus grand nombre de levées en equity malgré une année particulière

En 2020, le nombre de startups ayant levé des fonds a été plus important qu’au cours de toutes les années précédentes : 359 levées de fonds ont été réalisées par 347 startups en 2020, contre 250 tours recensés en 2019, soit une croissance de +44%. Autre signal très positif : le nombre de levées en amorçage qui s’est massivement accéléré, atteignant 228 transactions (+80% par rapport à l’année précédente). Malgré un affaiblissement de la taille des tours de financement, les nombres de tours de Séries A et B continuent de croître (+11%) tandis que les levées en growth se caractérisent par un faible nombre de transactions et une forte réduction des tickets moyens (-60% par rapport à l’année précédente).

Les effets de la crise mondiale

Si l’écosystème tech connaît toujours un fort dynamisme, le montant total levé par les startups africaines a diminué pour la première fois, après près d’une décennie de croissance. En 2020, US$ 1,429 Md de fonds en equity ont été levés par les startups, ce qui représente une baisse de -29% par rapport à l’année précédente. Autre effet de la crise : la taille moyenne de ces levées est moins importante. Ces tendances à la baisse s’expliquent en grande partie par l’absence notable de méga-tours.

L’analyse mois par mois montre néanmoins que la crise n’a eu aucun impact visible sur l’activité générale de l’écosystème : en effet chaque mois de 2020 a vu plus de tours conclus que le même mois en 2019.

Un écosystème résilient qui continue de créer de la valeur

Si les investisseurs ont ralenti leurs processus et si les entrepreneurs ont préféré repousser leurs levées de fonds en attendant un climat plus favorable, l’écosystème a toutefois bénéficié d’une tendance de fonds importante : la digitalisation accélérée de secteurs économiques clés tels que l’agriculture, la logistique, la mobilité, l’énergie ou encore la santé.

Les points essentiels :

  • Analyse par pays : Le Nigeria conserve sa première place avec US$ 307 M investis, tandis qu’en nombre de transactions, c’est l’Égypte qui passe en tête avec 86 transactions recensées, soit une croissance de +83% par rapport à l’année précédente. Bien que 4 pays se démarquent toujours en représentant 80% des montants investis sur le continent, cette année c’est au total 26 pays au total qui ont attiré des investissements.
  • Analyse sectorielle :La FinTech reste le premier secteur en montants investis avec 25% des investissements. Il faut souligner cette année la transformation digitale des secteurs économiques clés, qui ont attiré de nombreux financements : Agritech (US$ 179 M), Logistique et Mobilité (US$ 157 M), Énergie hors-réseau (US$ 146 M) et la Santé (US$ 141 M).
  • Analyse des entrepreneurs :En 2020, 13% des tours de financement ont été réalisés par des startups fondées par des femmes, soit 4 points de moins qu’en 2019 (17%), mais ces startups représentent 14% des montants investis cette année, en légère hausse par rapport aux 13% de 2019.
  • Analyse des investisseurs : L'écosystème tech africain a attiré non seulement davantage d'investisseurs (+24 % par rapport à l'année précédente), mais ceux-ci sont également plus engagés sur le marché : 108 investisseurs ont réalisé 2 transactions ou plus, et parmi eux, 22 ont été très actifs avec au moins 5 transactions.

Une méthodologie inchangée

Le cinquième rapport annuel de Partech Africa sur les start-ups technologiques africaines est basé sur la même méthodologie que les années précédentes : il comprend les levées de fonds en equity supérieures à US$ 200K dans les secteurs technologiques et numériques.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Février 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28