Parmi elles, Comac et Xiaomi, neuf entreprises chinoises sur la liste noire américaine

samedi 16 janvier 2021
Parmi elles, Comac et Xiaomi, neuf entreprises chinoises sur la liste noire américaine Parmi elles, Comac et Xiaomi, neuf entreprises chinoises sur la liste noire américaine

Dubaï, Émirats Arabes Unis:- Le président américain sortant, Donald Trump, a mis sur liste noire neuf sociétés chinoises de sociétés militaires chinoises.

La nouvelle liste incluait l'avionneur Comac et Xiaomi, le fabricant de téléphones mobiles, et les entreprises seront soumises à une nouvelle interdiction d'investissement américaine qui obligera les investisseurs américains à retirer leurs avoirs des entreprises sur la liste noire d'ici le 11 novembre 2021.

Et en novembre 2020, le président Donald Trump a signé un décret, qui devait entrer en vigueur en janvier 2021, interdisant les investissements dans des entreprises classées comme soutenant les efforts des services militaires, de renseignement et de sécurité chinois.

Xiaomi est le troisième plus grand fabricant de smartphones au monde au troisième trimestre 2020, devant Apple et derrière Samsung et Huawei, selon le cabinet d'études de marché IDC.

La liste comprend également des entreprises: Huawei, SMIC, le principal fabricant de puces en Chine, et trois grandes entreprises de télécommunications du pays, tandis que la liste noire militaire diffère de la liste des entités du ministère du Commerce, qui est connue pour interdire Huawei, DJI, SenseTime et d'autres entreprises technologiques chinoises de ses fournisseurs américains en raison de problèmes de sécurité. Nationaliste.

Alors que Xiaomi confirme qu'elle n'est pas détenue, contrôlée ou affiliée à l'armée chinoise, et n'est pas, une société militaire chinoise spécifique en vertu de la NDAA "National Defense Authorization Act", et un porte-parole de Xiaomi a déclaré dans un communiqué que la société prendrait les mesures appropriées pour protéger les intérêts de la société et de ses actionnaires.

En réponse aux sanctions imposées à China Mobile, China Unicom et China Telecom, la Bourse de New York a pris trois mesures, annonçant d'abord le retrait des trois sociétés chinoises de télécommunications des listes, puis a décidé de ne pas le faire après avoir consulté les régulateurs, mais elle a finalement déclaré qu'elle les supprimerait, après tout, Après une évaluation plus approfondie.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Février 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28