Les EAU et l'Arabie Saoudite, 2018 Le début de l'austérité réelle

octobre 01, 2017
Les budgets des États du Golfe ont été largement affectés par la chute des prix du pétrole Les budgets des États du Golfe ont été largement affectés par la chute des prix du pétrole

Les pays du Conseil de coopération du Golfe ont commencé à infliger des coups économiques douloureux à leurs citoyens et à les resserrer afin de combler le déficit budgétaire dans les budgets suite à la baisse des prix du pétrole, ce qui a imposé pour la première fois la TVA.

Stade d'austérité subie par les pays du Golfe après ses revenus pétroliers ont baissé en grande forme, les incitant à réduire l'aide et augmenter les prix pour contenir le déficit dans leurs budgets et la tête à l'imposition de taxe sur la valeur ajoutée pour la première fois.

Les experts estiment que le déménagement, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018 dans les Emirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite, affectera l'inflation et affectera en grande partie les travailleurs étrangers à revenu limité ou moyen.

La taxe sur la valeur ajoutée conseillée par le Fonds monétaire international pour équilibrer les finances publiques serait une rupture avec le passé. Et sera d'environ 5 pour cent, avec la majorité des biens et services inclus.

Les États membres du CCG - Arabie Saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar - n'ont jamais recouru aux taxes.

Mais les budgets des pays du Golfe ont été affectés dans une large mesure par la baisse des prix du pétrole, en dépit du gel des salaires et de la réduction des primes et de la hausse des prix de l'électricité et du carburant et du retard dans la mise en œuvre des grands projets.

Ses réserves sont également tombées en raison de trois ans de recours régulier aux réserves de trésorerie et aux fonds souverains.

"L'introduction de la TVA à compter du 1er janvier 2018 marque le début des changements économiques et sociaux, le plus important et le plus important depuis la découverte du pétrole", a déclaré le bureau d'audit de Deloitte dans un récent rapport.

La taxe comprendrait directement les ressortissants du Golfe, qui représentent la moitié de la population des pays du CCG d'environ 50 millions, après qu'ils sont restés largement dans les mesures d'austérité.

L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont adopté un certain nombre de mesures d'austérité, représentant 75 pour cent de la population estimée de 1 400 milliards de dollars du Conseil de coopération du Golfe, soit 80% de la population totale du CCG.

Dans ce contexte, Riyad réduit l'aide publique et les Émirats arabes unis vont doubler le prix des cigarettes et des boissons énergisantes du dimanche, tout en augmentant de 50% les prix des boissons gazeuses.

Et avant les quatre autres pays du CCG jusqu'à la fin de 2018, appliquer la taxe sur la valeur ajoutée en vertu d'un accord régional.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tendance

Latest Tweets

From IFTTT
La Russie menace les intérêts spatiaux de l'Amérique https://t.co/AeiZk6lZDM
From IFTTT
How do I reduce the risk of heart disease? https://t.co/fiU8vpakwP
From IFTTT
OMS espera el fin de la pandemia de Corona https://t.co/LCiVLiyu5H
Follow vision-top on Twitter

Galerie d'articles

L'assassinat du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh

La Russie menace les intérêts spatiaux de l'Amérique

OMS s'attend à la fin de la pandémie Corona

Vidéo, un village chinois souffre du feu des robinets

Comment réduire le risque de maladie cardiaque?

Pourquoi achetons-nous des noix de cajou pelées?

Peines judiciaires d'emprisonnement à vie pour les officiers et pilotes en Turquie

Nouvelles sur un bombardement israélien de groupes fidèles à l'Iran en Syrie

Vidéo, la mort venait du ciel