Les Journées Cinématographiques de Carthage 31 ème édition

jeudi 24 décembre 2020

Dernier jour de la 31ème édition des journées cinématographiques de Carthage,  le comité directeur du festival a organisé un point de presse à 10h 30 à la salle Sophie Golli à la Cité de la Culture pour présenter la synthèse et les recommandations du forum« Les JCC, Hier, Aujourd’hui et Demain »

 Cette rencontre a réuni Mr Kamel Ouanés et Mr Issam Marzouki, coresponsables du forum ainsi que Mr Salim Dargachi, directeur général du CNCI, Mr Ridha  Behi ,directeur général de la 31 éme édition des JCC et Mr Ibrahim Letaief ,directeur artistique de la session.

Le   forum est l’aboutissement des travaux menés pendant quatre panels  qui se sont tenus entre mai  et septembre 2020 afin de mener une réflexion collégiale,  confrontant des expertises dans différents domaines autour des Journées cinématographiques de Carthage : Repenser le festival dans son temps présent et  imaginer son évolution future, tout en sauvegardant les belles pages de son histoire.

Ainsi, des cinéastes, des juristes, des experts en finance en communication et en ingénierie culturelle, mais également des critiques et des membres de  la société civile comme des institutions publiques ont échangé durant près de six mois de débats  pour dresser l’état des lieux et explorer les perspectives  du festival.

Après avoir remercié tous les experts, Mr Kamel Ouanes a  présenté  les conclusions des quatre panels en exposant leur enjeu principal: replacer les JCC dans un monde en mutation et redonner sens au cinéma et à la cinéphilie comme patrimoine culturel vivant et lieu de vie et de partage. Il a ajouté que les  recommandations des panels ont permis de  dresser une feuille de route d’actions concrètes  qui redessinent les contours des JCC ,structure vivante et dynamique.

Les panels se sont concentrés sur  quatre thématiques fondamentales:« l'Industrie, Marché et Diffusion », « Le Rayonnement des JCC », «Les  Archives les  et la Réception critique » et enfin le  “Devenir des JCC”.

Les travaux ont abouti à un travail de synthèse et  à un plan d’action  triennal en 7  grandes étapes qui s'étalera de 2021 à 2023 avec un calendrier précis à titre de proposition concrète. En se basant sur les recommandations des différents experts, il en est ressorti la nécessité de créer un des structures permanentes et techniquement qualifiées pour le travail d’archivage ,de restauration et de sauvegarde de la mémoire nationale des journées cinématographiques de Carthage.

 Mr Ibrahim Letaief  a par ailleurs mis l ‘accent sur l’urgence de la  valorisation de la mémoire cinématographique des JCC et de ses archives avant qu’elle ne s’use.

Mr Salim Dargachi a  exprimé son approbation du travail rigoureux des panélistes en déclarant que cette feuille de route est  la base d’un projet en cours visant à la refonte du festival vers une entité plus indépendante et plus autonome. Ces décisions en coordination avec les institutions partenaires et de tutelle sont déjà  en cours d’étude en vue d’exécution dès le début de 2021 et ce selon un organigramme ajustable selon les priorités et  les plans de financement.

Mr Ridha el Behi a insisté sur l’urgence de l'adoption d'un cadre juridique pour les JCC ainsi que sur la poursuite du travail engagé de la sauvegarde et de la transmission de la mémoire en péril des JCC. Il a ajouté que le festival est un être vivant né il y a plus de 50 ans et  qui doit s’adapter pour  accompagner aux  profondes mutations de la société tunisienne comme du septième art.

Mr Kamel Ouanes a conclu en espérant que les JCC se recentrent sur  leurs identité afro-arabe"  tout en évoluant dans son rôle de levier de promotion et de diffusion  des films du sud, qui est l’essence même du festival depuis sa création.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Actualité à la Une

  1. Popular
  2. Trending
  3. Le plus regardé

Calender

« Janvier 2021 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31